Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 21:56

La 1ère partie du protocole GenEndurance touche à sa fin. L'objectif était de recueillir des prélèvements sanguins, mesures, photographies et enregistrements d'allures sur plusieurs centaines de chevaux ayant des performances sur des épreuves à vitesse libres.

Après Compiègne et Monpazier, le nombre de chevaux examinés dépasse maintenant les 350, dont 342 sujets avec des prélèvements sanguins.

Un grand merci à tous les cavaliers et propriétaires qui nous ont présenté leurs chevaux.

La 2ème partie du protocole GenEndurance sera consacrée à l'étude des jeunes chevaux. L'objectif est de valider sur une population nouvelle les résultats obtenus sur la population adulte et de tester l'intérêt prédictif des paramètres mesurés.

Rendez-vous à Uzès pour le début de cette nouvelle étape...

 

IMG_6464-pt.jpg

Vous êtes sûr que je dois poser? J'ai mieux à faire...

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 13:00

Après les prélèvements sur les chevaux engagés sur des courses ce printemps, la seconde partie du projet GenEndurance a commencé cette semaine : il s'agit d'aller mesurer et prélever des chevaux dans les élevages et les écuries d'entraînement.

 

L'objectif est double :

- bien sûr, augmenter la base de données pour se rapprocher le plus possible du nombre de 500 chevaux performers, le minimum pour obtenir des résultats statistiquement fiables ;

- obtenir des données sur des chevaux apparentés qui partagent donc en partie un même patrimoine génétique.

Les écuries et les élevages rassemblent en général plusieurs sujets issus du même étalon ou de la même jument, ce qui n'est pas toujours évident à trouver sur les courses (cf. Bilan des premières manip...).

Les juments poulinières sorties en compétition sont intéressantes à la fois pour elles-mêmes et pour leur descendance.

 

Morpho-suitee.jpg

 

 

 

 

 

 

 


Mesures morphométriques

sur une poulinière ex-gagnante en CEI*** 

 

Pouliches toise


                  

 

 

 

 

 


                      Trop jeunes pour entrer dans l'étude...

                                               mais très intéressées !

 


Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 23:17

Sur les courses de Castelsagrat et de Corlay, nous avons réalisés des prises de sang sur les chevaux à l'arrivée de l'épreuve de 160 km (pour mémoire, celle qui servait de sélection pour les championnats d'Europe).

 

Protocole

14 chevaux ont été prélevés à Castelsagrat et 23 chevaux à Corlay.

9 paramètres biologiques ont été mesurés : l'hématocrite (Ht), les protéines totales (PT), la créatinine (témoins du fonctionnement du rein), la bilirubine totale et conjuguée, les enzymes musculaires (CK et ASAT), la gamma glutamyl transférase (GGT) et la Sérum Amyloid A (protéine de l'inflammation).

 

Résultats

Pour la majorité des paramètres, tous les chevaux présentaient des valeurs en-dehors des normes mais habituelles pour ce type d'effort.

75% des chevaux présentaient au moins une valeur anormalement élevée pour au moins un paramètre.

Seuls 4 chevaux (soit 10,5%) présentaient des valeurs anormalement élevées pour plusieurs paramètres.

La comparaison des valeurs obtenues sur les 2 courses montre des différences statistiquement significatives (p<0.001) pour 4 paramètres sur 9 (Ht, PT, créat et bilirubine conjuguée), et des différences peu significatives (p<0.1) pour 2 autres paramètres (bilirubine totale et GGT).

 

Valeurs moyennes (unité arbitraire) mesurées sur les 2 courses pour 6 paramètres biologiques.

** différence statistiquement significative entre les 2 courses.

 

Les explications

Une épreuve de 160 km a toujours des conséquences métaboliques même sur les meilleurs chevaux. Selon les sujets, les manifestations sont différentes (atteinte rénale pour les uns, musculaire ou hépatiques pour d'autres).

La faible proportion de chevaux présentant une atteinte plus générale montre que les concurrents étaient d'excellente qualité, bien préparés, et ont été bien gérés sur la course (ce qui est conforme à ce que l'on peut attendre de chevaux candidats à l'entrée en équipe de France).

 

Les conditions climatiques étaient très difficiles pour les 2 courses, bien que très différentes : canicule à Castelsagrat, forte pluie et vent à Corlay.

Ceci se retrouve au niveau biologique :

- à Castelsagrat, les chevaux ont souffert de la chaleur et les bilans sanguins traduisent la déshydratation (Ht, PT et créatinine plus élevées qu'à Corlay).

- à Corlay, les chevaux ont dû lutter contre le froid et ont fortement puisé dans leurs réserves, sollicitant leur foie (bilirubine conjuguée et GGT élevées).

Il n'y a pas de différence au point de vue musculaire entre les 2 courses car les 2 conditions sont sollicitantes pour les muscles.

 

Conclusion

Ces données montrent à la fois l'intérêt et la difficulté d'interprétation des bilans sanguins après course chez les chevaux d'endurance :

- l'effort induit des modifications de tous les paramètres biologiques qui sont normales ;

- les modifications deviennent inquiétantes lorsqu'elles sont de trop forte amplitude et que cela concerne plusieurs paramètres ;

- les conditions climatiques ont des conséquences évidentes sur le métabolisme dont il faut tenir compte.

 

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 22:23

Les premières manip nous ont permis de mesurer 231 chevaux engagés sur des épreuves de 90 à 160 km et ainsi de calculer les caractéristiques physiques du "cheval d'endurance moyen" en 2011.

Il toise 1,54 m, pèse 400 kg et sa note d'état corporel est proche de l'idéal de 3 (échelle IFCE sur 5).

L'ensemble tronc + membres s'inscrit dans un carré puisque en moyenne, la longueur corporelle (c'est à dire la longueur entre la pointe de l'épaule et la pointe de la fesse) est égale à la hauteur au garrot.

 

Jument présentant les mensurations du "cheval moyen" de l'effectif GenEndurance

Cheval_moyen.jpg

 

Figure 1 : Distribution des chevaux de l'effectif GenEndurance en fonction de leur hauteur au garrot. Les classes en vert rassemblent 50% de l'effectif.

 

Figure 2 : Distribution des chevaux de l'effectif GenEndurance en fonction de leur périmètre thoracique.

 

Figure 3 : Distribution des chevaux de l'effectif GenEndurance en fonction de leur longueur corporelle.

 

Figure 4 : Distribution des chevaux de l'effectif GenEndurance en fonction de leur poids (88 sujets).

 

Bien sûr, rien ne dit que le cheval "moyen" est le cheval le plus performant ! Quoique... dans les meilleurs chevaux français que nous avons eu l'occasion de mesurer, il en est qui semblent associer ces 2 qualités...

La suite de l'étude devrait nous en dire un peu plus sur le sujet.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 22:05

Petit bilan à mi-saison : après les 5 premières courses (Fontainebleau, Sommant, Castelsagrat, Compiègne et Corlay), 246 chevaux ont déjà participé au programme GenEndurance, soit la moitié de l'effectif souhaité pour 2011. Nous remercions tous les cavaliers et propriétaires qui ont accepté de mettre leurs chevaux à notre disposition.

 

Distribution des chevaux examinés par course :

 

La moitié des chevaux examinés étaient engagés sur des épreuves de 120 à 130 km. Les autres se répartissent dans les mêmes proportions entre épreuves de 90-100 km et épreuves de 160 km.

La majorité (60%) des chevaux sont de race Arabe pure, puis demi-sang arabe (22%).

Les juments sont les plus représentées ; la proportion d'entiers (8%) est plus élevée que la proportion engagée sur les courses. Ceci témoignerait-il de l'intérêt des éleveurs pour notre travail?... nous l'espérons! La prochaine étape du projet concerne les chevaux à l'élevage et les jeunes chevaux...

 

Distribution de l'effectif par niveau d'épreuve :

 

Distribution de l'effectif par race :

 

Distribution de l'effectif par sexe :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:23

La liste des cavaliers et des chevaux en sélection pour les championnats d'Europe a été dévoilée il y a une semaine. Vous la connaissez sans doute tous... (voir en fin de document pour ceux qui seraient passés à côté).

Sur les 17 chevaux qu'elle comprend, 14 ont participé au programme GenEndurance, 7 avant les courses de sélection et 7 à l'arrivée de ces mêmes courses : nous remercions leurs cavaliers de nous avoir permis d'avoir des prélèvements sur les meilleurs chevaux du moment! L'étude des relations génomique - phénotype - performance nécessite d'examiner une grande variété de chevaux, aussi bien pour la morphologie que pour la performance. Les meilleurs sont les moins nombreux ; y avoir accès est à la fois une chance et une nécessité pour la poursuite de notre étude.

 

Si l'on regarde la morphologie de cette population d'élite, on constate très rapidement que les morphotypes sont très variables : 11 cm de différence de hauteur au garrot séparent le petit arabe DJOUR DE BOUZOULS et le grand DSA LUBIANA DE COAT FRITY, 13 cm de  différence de périmètre thoracique entre le fin AZIM DU FLORIVAL et LUBIANA... Mais peut-être ont-ils en commun un génotype et un métabolisme qui expliquent pourquoi des chevaux aussi différents physiquement se retrouvent en sélection en équipe de France.

 

Azim.jpg

AZIM DU FLORIVAL la veille ce la CEI*** de Castelsagrat

 

Djour.jpg

DJOUR DE BOZOULS la veille de la CEI*** de SOMMANT

 

Lubiana.jpg

LUBIANA DE COAT FRITY  la veille de la CEI*** de SOMMANT

 

Liste des couples Cavalier - Cheval retenus pourla sélection en vue des Championnats d'Europe à Florac le 11 septembre 2011 :

ATGER Virginie - Azim du Florival / Antall de Jalima
BOULENGER Enora - Nefta du Barthas
DAVID Jacques - Ostie du Colombier
DEMEDY Sunny - Nerval de Beders
DENAYER GAD Caroline - Kouleur du Parc
FLEURY Pierre - Kergof
GAUDRIOT Vincent - Ouarzik de Passille
GOACHET Julien - Lubiana de Coat Frity
LAPORTE Romain - Osmos Caussanel
LISSARRAGUE Barbara - Nirvana Armor
PASTOR Robert - Pulco de Baratier
RIOU Lisa - Nikel de Kermorvan / Favela
SANTISTEVA Bénédicte - Djour de Bozouls
TILQUIN Grégoire - Leila de Montamel / Mario de Plouvorn

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 21:43

L'objectif est de phénotyper et génotyper au minimum 500 chevaux d'endurance ayant des performances en course à vitesse libre. Pour cela, nous avons choisi d'aller faire des mesures sur les courses ayant suffisamment de partants au printemps 2011 : Fontainebleau, Sommant, Castelsagrat, Compiègne, Corlay…

 

• Effectif

Sur les 4 premières courses, un total de 192 chevaux différents a été échantillonné, soit 30 à 50% des candidats potentiels selon les courses.

 

COURSE

 

Date

Nb Chevaux

% du total

% des engagés

Fontainebleau

1/04/11

44

22,9

37

Sommant

7/05/11

38

19,8

50

Castelsagrat

20/05/11

60

31,3

30

Compiègne

28/05/11

50

26,0

45,5

TOTAL

 

192

 

 

 

Plus de la moitié des chevaux étaient engagés sur une épreuve de 120 à 130 km.

 

CATEGORIE

Nombre

TOTAL

%

Am1

1

61

31,8

Am1GP_90km

15

CEI_7ans

24

CEI*

21

AmEl_130km

27

98

51

CEI**

56

CEIOYJ

15

AmElGP_160km

3

33

17,2

CEI***

30

 

Les chevaux examinés ont en moyenne 10 ans (écart type 2 ans).

Les juments sont les plus représentées (47,4%) devant les hongres (43,8%) et les entiers (8,9%).

Les chevaux Arabe purs sont les plus nombreux (62%).

 

Race

Nb

%

AR

119

62,0

DSA

39

20,3

AA

16

8,3

SHA

6

3,1

Autre

12

6,3

 

• Origines des chevaux

Les 192 chevaux échantillonnés sont issus de 130 étalons différents.

Seuls 15 étalons ont plus de 2 produits dans l'étude, avec un maximum de 6 pour DORMANE.

 

Nb de produits

Nb d'étalons

Noms

6

1

DORMANE

5

4

AZZIZ DE GARGASSAN, FADASIR, KALHAN, TIDJANI

4

2

KHEERSIK EL ASRIT, TOUP DU CLO

3

8

BRANIK, CHEMS EL DERKOUCH, DARIKE,

DJEBEL DE L'ARDUS, INDIAN TAWFIK,

KASPAR D'ARQUES, PRIM DE SYRAH, RAMOTH

2

18

 

1

96

 

 

En ce qui concerne la lignée maternelle, seules 8 juments ont 2 produits dans l'étude.

Les mères des chevaux de l'étude sont issues de 169 étalons différents. 5 pères de mère sont représentés plus de 2 fois dans l'étude : MAKLOUF (5 chevaux), MASAN (4), ASTER (3), DJOURMAN (3) et FAWZAN (3).

 

• Bilan - perspectives

Le nombre de chevaux échantillonnés est encore insuffisant pour débuter les analyses de génotypage : il faut au minimum 300 chevaux. Afin d'augmenter l'effectif et de compléter les données avec des chevaux apparentés aux chevaux examinés sur les courses, nous avons prévu de recruter dans les grandes écuries d’entraînement et à l'élevage.

Des contacts préliminaires ont d’ores et déjà été pris avec quelques éleveurs et entraîneurs. Les 1ères visites pourraient avoir lieu en juillet puis à l’automne 2011, l'idéal étant de grouper les visites d'élevages et d'écuries d'entraînement d'une même région.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 13:49

Définitions et interprétation

des test d’allures  Equimetrix®

 

 

Principe :

Le capteur placé au passage des sangles enregistre les accélérations de tous les mouvements dans les 3 dimensions. Chaque caractéristique de l’allure est mesurée sur une séquence de pas ou de trot à vitesse constante.

 

  PICT0098

 

PICT0041

 

Objectif à rechercher lors du test d’allure en main :

·         Surtout une régularité et une symétrie élevées qui signent une absence de boiterie

·         Fréquence des foulées soutenue 

·         Puissance de propulsion élevée

·         Puissance dorso-ventrale modérée au trot, soutenue au pas

 

Test Allure

 

Normes :

Au fur et à mesure des tests faits sur les concours dans le cadre du programme GenEndurance les normes vont devenir de plus en plus précises. Pour l’instant, on indique avec la définition de chaque variable l’objectif à atteindre.   

 

 

 

DEUX MESURES LES PLUS IMPORTANTES

 

Régularité des foulées :

C’est la mesure la plus importante qui est liée à un bon confort et une bonne coordination et à l’absence de douleur. Elle quantifie la similitude des mouvements dorso-ventraux dans le temps. Si les efforts sont stables d’une foulée à l’autre, la régularité est élevée ce qui est toujours une signature de qualité d’allures. Si les efforts varient dans le temps, la régularité diminue. C’est une variable très sensible qui baisse dès qu’il y a une douleur, une agitation ou un écart.

Retenons qu’une valeur normale doit être supérieure à 230 au pas et 320 au trot.

 

Symétrie des foulées sur l’axe dorso-ventral:

C’est une mesure de la similitude en durée et en amplitude des appuis antérieurs

droit et gauche. Elle permet de comparer le chargement des deux membres. C’est une mesure encore plus sensible que la régularité. Si la régularité est faible, la symétrie  est aussi faible. Si on trouve une symétrie élevée avec une régularité faible, la symétrie n’est pas interprétable.

Retenons qu’une valeur normale doit être supérieure à 185 au pas  et 234 au trot.

 

AUTRES MESURES INTERESSANTES

 

Cadence ou  fréquence des foulées :

C’est le nombre de cycles locomoteurs effectués par seconde (cycle/s = Hertz = Hz). Un cycle locomoteur (pas ou foulée) est l’ensemble des gestes qui séparent deux mouvements identiques du même membre (le poser du pied droit par exemple). A vitesse égale, elle est plus élevée chez les petits chevaux qui ont moins d’amplitude.

Retenons que l’objectif au pas est 0,96 foulées/sec ;

au trot 1,52 foulées /sec

 

Puissance de propulsion sur l’axe antéro-postérieur :

Cette variable quantifie la puissance mécanique moyenne développée par le cheval pour se porter en avant et/ou freiner. Elle est exprimée en watt par kilogramme de poids (W/kg). Elle est donc indépendante de la masse du sujet. Cette mesure est liée à la fois à l’amplitude et à la vitesse des mouvements de propulsion. Un cheval actif au pas et au trot doit avoir une valeur plus élevée.

Retenons qu’une valeur normale doit être supérieure à 1,73 W/kg au pas  et 11 W/kg au trot.

 

Puissance sur l’axe dorso-ventrale :

Elle quantifie les efforts de poussée et de charge dorso-ventraux (verticaux). Au pas sur un cheval bien actif on recherche plutôt une valeur élevée par rapport aux normes. Au trot, on recherche l’économie avec des valeurs pas trop élevées tout en ayant fréquence de foulées élevée et une vitesse soutenue.    

Retenons qu’une valeur normale doit être supérieure à 1,19 W/kg au pas  et autour de 19 W/kg au trot.

 

Longueur des foulées :

C’est la longueur moyenne qui sépare deux traces successives du même pied. Elle est déduite de la relation : Vitesse (m/s) =  fréquence (Hz) x longueur du pas (m), et s’exprime en mètre. Elle est proportionnelle à la vitesse et dépend de la taille du cheval. En général, ça n’est pas un facteur d’économie de course, on recherche plutôt un optimum de longueur en fonction du format.

 

Amplitude de déplacement dans les 3 axes:

Sur les 3 axes, on calcule l’amplitude des déplacements.Cela correspond un peu à la sensation qu’a le cavalier dans la selle. Sur l’axe dorso-ventral (vertical) au trot, on cherche plutôt à le minimiser pour avoir une allure économique.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 13:24

Le programme 2011 des courses où  vous pouvez participer au projet sans inscription prélable. 

  • Fontainebleau 1er et 2 Avril
  • Sommant 6-8  Mai
  • Castelsagrat  19-21 Mai
  • Compiègne 27-29 Mai
  • Corlay 10-12 Juin
  • Tarbes - Ibos 29-30 Juillet
  • Compiègne 18-21 Août
  • Monpazier 1-3 septembre
  • Uzes 6-9 Octobre

 

Nous vous attendons à côté des boxes

Avant et pendant les contrôles vétérinaires

 

PICT0057

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 12:11

 

Qu’est-ce que c’est?

 

Le projet GenEndurance est co-dirigé par les Dr Céline Robert et Eric Barrey. Il est le fruit d’une collaboration entre 3 équipes de recherche:

 

 Biologie Intégrative et Génomique Equine du laboratoire GABI (UMR1313, Dprt Génétique Animale) à l’INRA Jouy-en-Josas

Eric BARREY

Xavier MATA

Anne RICARD

Laurent SCHIBLER

 

Ecole Vétérinaire d’Alfort :

Céline ROBERT

étudiants vétérinaires

 

Unité de Biologie Intégrative des Adaptations à l'Exercice (U902, INSERM Geneopole d'Evry) 

Eric BARREY

Laurence LE MOYEC

 

Ce projet de 4 années est soutenu financièrement par le fond EPERON, l'IFCE et l'ACA.

 

Il a pour objectifs de déterminer les combinaisons de gènes et les caractéristiques phénotypiques (biochimie, métabolisme, morphologie, allures) favorables ou défavorables à la performance en endurance.

 

 

 Qui peut participer ?

Tout cheval ayant au moins 1 ascendant (père ou mère) de race Arabe

et des performances en endurance en France sur 90 km ou plus

 

En quoi çà consiste ?

4 atteliers de mesures rapides:

1- une prise de sang de 20 ml

2- des mesures morphométriques (hauteur au garrot, périmètre thoracique, pesée...)

PICT0019 

 

3- un photographie numérique de profil pour morphométrie

PICT0024

 

4- un test des allures en main

 

PICT0098

PICT0102

 

5- sur certaines courses de 160 km une prise de sang après le contrôle à l'arrivée

 

Pourquoi participer ?

Il faut des données sur au moins 1000 chevaux pour réaliser les analyses statistiques et obtenir des résultats fiables.

 

Quel intérêt immédiat pour les cavaliers ?

- connaître la hauteur au garrot, le poids de leur cheval;

- obtenir un test quantitatif et objectif des allures de leur cheval en main;

 

 

à terme, avoir le profil génomique de leur cheval en relation avec les caractères de performance, contre-performance et probablement d'autres caractères (taille, allures).

 

A quoi ça servira ?

- Améliorer les méthodes de pointage des épreuves d’élevage avec des critères réellement associés à la performance ;

- Caractériser les profils phénotypique et génétique des plus performants et des moins performants.

- Mettre au point un test génétique permettant d'évaluer l'aptitude génétique d'un sujet pour l'endurance.

 

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article

Présentation

  • : GenEndurance
  • GenEndurance
  • : Site d'information du projet de recherche GenEndurance. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre l’équipe de Biologie Intégrative et de Génomique Equine de l’INRA (Dr Eric BARREY et coll.) et l’Ecole Vétérinaire d’Alfort (Dr Céline ROBERT). Il a pour objectifs de déterminer les combinaisons de gènes et les caractéristiques phénotypiques (biochimie, métabolisme, morphologie et allures) favorables ou défavorables à la performance en course d'endurance.
  • Contact