Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 21:03

Jusqu'à maintenant, il n'existait pas de données sur la morphologie du cœur chez les jeunes chevaux d'endurance. Cette lacune est maintenant comblée grâce aux examens d'échographie cardiaque réalisés lors des finales SHF à Uzès en 2011, 2012 et 2013 et lors des séances de phénotypage en région.

La compilation des mesures effectuées sur 301 chevaux a permis d'établir des valeurs de référence pour les paramètres usuels d'échographie cardiaque. Les effets de l'âge, de la race et du sexe sur ces paramètres ont été étudiées. Ainsi, la taille du cœur augmente entre 4 et 6 ans en raison des effets combinés de la croissance résiduelle et de l'entraînement.

Ce travail fait l'objet de la thèse de Doctorat Vétérinaire de Djérène Maso, soutenue le 17 septembre 2015. Le document complet sera prochainement disponible au téléchargement sur le site de l’École Nationale Vétérinaire d'Alfort http://www.vet-alfort.fr/web/fr/189-les-theses.php.

Les données sont en cours d'analyse pour étudier les effets du niveau d'entraînement sur les paramètres échocardiographiques et pour déterminer s'il existe une relation entre la morphologie cardiaque et la performance.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 21:13
Il est possible d'anticiper les éliminations en course

Une étude réalisée à partir des données de chronométrage enregistrées par ATRM http://www.atrm-systems.fr/index0fr.htm entre 2007 et 2011, montre que les chevaux éliminés en course présentent une moins bonne récupération une étape avant celle où ils sont retirés de la course.

Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue en ligne PlosOne http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0137013.

L'analyse effectuée sur plus de 7.000 départs en course de 80 à 160 km en France, en Espagne et aux UAE montre qu'à vitesse égale, la fréquence cardiaque au contrôle vétérinaire et le temps pour passer le contrôle, sont plus élevés chez les chevaux éliminés (quelle que soit la cause) que chez les chevaux classés.

Les chevaux qui mettent plus de 11 à 13 minutes à se présenter respectivement aux vet-gates 1-2 et 3-4 ou 5, ont plus de 70% de risque d'être éliminés à l'étape suivante.

Cette information est importante en terme de bien-être des chevaux d'endurance : les cavaliers des chevaux présentant des temps d'entrée au contrôle vétérinaire anormalement élevés pourraient être incités, soit à réduire leur vitesse sur l'étape suivante, soit à abandonner. Cela permettrait probablement de réduire la proportion de troubles métaboliques et de blessures sur les courses.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 20:49

Le deuxième article scientifique issu du programme de recherche GenEndurance vient d'être publié dans la revue en ligne Frontiers in Physiology. Il peut être consulté et téléchargé à l'adresse suivante : http://journal.frontiersin.org/article/10.3389/fphys.2015.00198/abstract

Dans la continuité du premier papier publié en 2014 dans la revue PlosOne (http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0090730), cet article analyse les produits du métabolisme dans le sang lors de l'effort d'endurance. Cette fois-ci, ce sont les chevaux de 6 ans examinés sur les finales SHF à Uzès en 2011, 2012 et 2013 qui sont le support de l'étude.

L'analyse des métabolites présents dans le sang avant et après la course de 90 km à vitesse libre montre une diminution du taux de glucose ainsi qu'une destruction de lipides et de protéines à la fin de la course.

Le métabolisme de ces jeunes chevaux de 6 ans apparaît ainsi différent de celui des chevaux adultes examinés en 2011 sur des épreuves de 160 km. Les adultes utilisent davantage le métabolisme aérobie et l'oxydation des lipides pour produire l'énergie musculaire alors que les jeunes utilisent plus le métabolisme du glucose avec et sans oxygène.

Il reste à déterminer dans quelle mesure les différences observées sont liées à la maturation du métabolisme énergétique, à l'entraînement, à la durée de l'effort ou à la capacité intrinsèque du cheval.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 23:05
GenEndurance à Rambouillet

L'équipe GenEndurance sera présente sur la prochaine édition du Raid des Yvelines à Rambouillet http://www.endurocheval.com/index.php?Raid-yvelines-2015.

Au programme :

1/ la réalisation d'échographies cardiaques sur les chevaux : l'objectif est d'obtenir des mesures sur des chevaux adultes et performers pour avoir des données de comparaison avec les examens réalisés sur les jeunes chevaux ;

2/ des prélèvements de crottin avant et après course : l'idée est d'étudier le microbiote, c'est à dire la flore digestive, à l'aide des dernières technologies de biologie moléculaire et d'en analyser les variations avec l'effort de course d'une part et le niveau de performance d'autre part.

3/ la présentation d'une partie des résultats des études réalisées sur les jeunes chevaux l'année dernière (vendredi 1er mai à 18h30).

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 21:34
GenEndurance en 2015

Nouvelle année, nouveau tournant dans le projet GenEndurance, enfin, presque ... Sur le papier, le projet débuté à Fontainebleau en mars 2011 devait s'achever sur le terrain à Uzès en octobre 2014. C'était sans compter sur les caprices de dame nature (plus ou moins contrariée par les actions humaines, laissons aux climatologues le soin de répondre à cette question). Toujours est-il que cette nouvelle année qui devait être consacrée uniquement au travail d'analyse des données et de publications des résultats (et il y a de quoi faire), nous verra quand même un peu sur les courses, histoire de collecter les mesures et les échantillons que nous n'avons pas pu récupérer à Uzès. Vous aurez donc peut-être l'occasion de nous revoir et pourquoi pas de nous présenter votre cheval cette année. Et bien, sûr, nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des résultats au fur et à mesure de leur publication. A bientôt...

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 22:40
Communication GenEndurance au Congrès de l'ECEIM

Le Dr Dagmar Trachsel a eu la possibilité de présenter au congrès du Collège Européen de Médecine Interne Equine (http://www.eceim.info/) début novembre à Prague, les résultats des mesures d'échographie cardiaque réalisées dans le cadre du programme GenEndurance.

Ce travail portait sur les échographies du cœur réalisées sur les finales SHF à Uzès en 2011, 2012 et 2013. Au total, 302 jeunes chevaux d'endurance âgés de 4, 5 et 6 ans ont participé à l'étude.

Les paramètres mesurés à l'échographie ont été mis en relation avec les caractéristiques des chevaux (âge, race et sexe) ainsi que leurs mensurations (hauteur au garrot HG, longueur corporelle LC, périmètre thoracique PT et poids).

L'analyse statistique montre que :

- la taille du cœur, et en particulier du ventricule gauche, augmente surtout entre 4 et 5 ans ;

- les dimensions de l'oreillette gauche et des gros vaisseaux augmentent avec la taille du corps (LC et PT) ;

- les dimension du ventricule gauche augmentent surtout avec la taille (HG) et le poids.

Sexe et race ont une petite influence plusieurs paramètres échocardiographiques.

Ce travail montre la nécessité d'ajuster les mesures cardiaques en fonction du format du cheval.

Il s'agit d'une première étape vers l'élaboration de valeurs de référence pour l'échocardiographie des chevaux d'endurance.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 22:05

La dernière séance de mesures et de prélèvements de chevaux dans le cadre du projet GenEndurance aura lieu lors des finales SHF à Uzès du 9 au 11 octobre 2014. Le projet ne s'arrête pas pour autant : il faudra au moins deux années de travail en laboratoire, d'analyses et de traitements statistiques pour extraire toutes les informations des données collectées sur le terrain.

Nous espérons que les cavaliers et éleveurs seront aussi nombreux que les années précédentes à nous présenter leurs jeunes chevaux avant ou après leur participation à la finale. De futurs champions peut-être....

Graine de champion à Uzès en 2011 et trois ans plus tard aux Jeux Equestres Mondiaux en NormandieGraine de champion à Uzès en 2011 et trois ans plus tard aux Jeux Equestres Mondiaux en Normandie

Graine de champion à Uzès en 2011 et trois ans plus tard aux Jeux Equestres Mondiaux en Normandie

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 15:13
Séance de phénotypage

Avec le retour des beaux jours, les jeunes chevaux ont repris l'entraînement et l'équipe GenEndurance repart sur le terrain pour effectuer de nouvelles séances de phénotypage de jeunes chevaux d'endurance. Premier déplacement cette année : la Corse.

Accueil très chaleureux à l'initiative du GECE et du CEER Corse. La majorité des jeunes chevaux engagés sur le circuit Corse ont participé. Cette manip nous permet d'agrandir la population de jeunes chevaux phénotypés, avec des sujets élevés et entraînés dans des conditions différentes de ceux examinés jusqu'alors. L'occasion aussi de découvrir le Cheval Corse grâce à FROMBU, l'un des représentants de la race âgé de 6 ans.

D'autres informations sur le site du CEER Corse : http://www.ceercorse.com/Depart-2010.html

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 19:28
Premier article dans une revue scientifique internationale

Le premier article scientifique issu du projet GenEndurance vient de paraître dans la revue Plos One. Il repose sur l'utilisation de la métabolomique, méthode de spectrométrie RMN qui permet de détecter toutes les petites molécules de faible poids moléculaire (<200Da) dans un liquide biologique.

Nous avons comparé les profils métabolomiques sur le plasma prélevés sur 69 chevaux performers examinés avant et après des épreuves de 160 km en 2011 (Castelsagrat, Corlay et Monpazier).

L'analyse statistique montre de nettes différences entre les profils sanguins avant la course et à l’arrivée indiquant que les métabolismes protéique, énergétique et lipidique ainsi que les réserves en glycoprotéines sont très affectés par l'effort de longue durée.

Les chevaux plus rapides sur la course présentaient avant la course un profil lipidique différent des chevaux moins rapides.

Après la course, il n’y a pas de relation entre le profil métabolomique et le classement ou la vitesse en course, excepté pour le pic de lactates qui est plus élevé chez les mieux classés.

Cette technique étant nouvelle chez le cheval, cette étude se poursuit avec l’analyse fine des profils métabolomiques afin d’identifier les molécules correspondant à chaque pic et les phénomènes métaboliques mis en jeu. L'analyse des échantillons prélevés sur les chevaux de 6 ans sur les finales SHF à Uzès en 2011, 2012 et 2013 est en cours. A terme, certaines des molécules détectées pourraient devenir des biomarqueurs de performance ou de contre-performance en endurance.

Cet article peut être téléchargé sur le site de Plos One à l'adresse suivante : http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0090730

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 19:54

Les résultats de la thèse réalisée par Pauline TRIBOUT dans le cadre du projet GenEndurance ont été présentés à la 40ème Journée de la Recherche Equine le mardi 18 mars http://jre.blogscheval.net/.

Cette communication était intitulée :

"La morphologie du Cheval d'Endurance explique une faible part de la performance en course".

Résumé du protocole et principaux résultats :

54 paramètres morphologiques et morphométriques ont été obtenus sur 367 chevaux d'endurance âgés de 7 ans minimum et qualifiés sur 90 à 160 km. Les valeurs ont été analysées au regard des indices de performance endurance (IRE global, IRE distance, IRE vitesse et IRE classement).

Seuls 4 critères parmi les 54 apparaissent significativement corrélés à la performance. Il s'agit de :

- la longueur corporelle : plus élevée chez les chevaux classés sur les distances plus longues ; un cheval plus long a une foulée plus longue et fournirait moins d’effort pour couvrir la même distance ; il a aussi une plus grande surface corporelle, peut ainsi évacuer davantage de chaleur et présenter moins de troubles métaboliques.

- l'épaisseur du pli cutané, plus faible chez les chevaux classés sur les distances plus longues ; cette mesure évalue la finesse des tissus et l’importance du tissu adipeux sous-cutané ; un pli épais favorise une moins bonne évacuation de la chaleur.

- l'inclinaison du fémur : un fémur horizontal est associé à une vitesse plus élevée en course ; un fémur horizontal va de pair avec une meilleure propulsion, un bon équilibre, et une plus faible incidence des affections locomotrices.

- l'angle du grasset : le grasset est plus fermé chez les chevaux classés sur les distances plus longues ; un grasset fermé favorise en effet la détente et la propulsion.

En conclusion, les critères morphologiques associés à la performance en endurance sont peu nombreux et les corrélations sont faibles. La conformation n'est pas à elle seule un élément prédictif de la performance, même si elle y contribue.

Repost 0
Published by genendurance
commenter cet article

Présentation

  • : GenEndurance
  • GenEndurance
  • : Site d'information du projet de recherche GenEndurance. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre l’équipe de Biologie Intégrative et de Génomique Equine de l’INRA (Dr Eric BARREY et coll.) et l’Ecole Vétérinaire d’Alfort (Dr Céline ROBERT). Il a pour objectifs de déterminer les combinaisons de gènes et les caractéristiques phénotypiques (biochimie, métabolisme, morphologie et allures) favorables ou défavorables à la performance en course d'endurance.
  • Contact